Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Taba: massacre de civils par l'armée burundaise?

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

MASSACRE D'ITABA: PORTE-PAROLE MILITAIRE, "173 PERSONNES SONT TOMBEES SOUS LES BALLES DE L'ARMEE"   
 
L'armée burundaise a de nouveau admis ses responsabilités dans le massacre de civils perpétré aux alentours du 9 septembre sur les collines s'Itaba (sud-est de la province de Gitega, zone centrale du Burundi), où de nombreux civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués de sang froid. L'implication de membres des forces armées dans ce massacre a été confirmée par le colonel Augustin Nzabampema, porte-parole de l'armée. Dans une interview accordée à l'Agence France-Presse, il a déclaré que "173 personnes sont tombées sous les balles des éléments de l'armée". Le militaire a précisé que les forces armées burundaises estimaient que ces victimes étaient "complices" ou "otages" de la rébellion. Rappelons que le 17 septembre dernier, jour où la nouvelle du massacre d'Itaba a circulé, l'agence MISNA avait déjà relaté les propos du colonel Nzabampema, prononcés aux micros d'une radio burundaise de la zone de Gitega, confirmant les rumeurs de l'implication de soldats réguliers dans le massacre. Le nombre de cadavres est encore imprécis. Les témoignages recueillis par MISNA, encore aujourd'hui, parlent de 1.250 civils assassinés. Les autorités de Bujumbura restent en revanche sur leur bilan de 183 morts. (CC) Misna.org