Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
FDLR-Igihango : La Comedia e Finita!

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

RDC-RWANDA
Kinshasa ''interdit'' les activités du FDLR et
''expulse'' ses principaux dirigeants, 25 septembre
2002 (obsac.com)
 
En réponse du ''retrait'' des troupes de l'APR dans l'est du Congo,
Kinshasa se ''débarrasse'' de sa créature en la personne de ses invités
du FDLR. En effet, le gouvernement de Kinshasa, vient, par le canal de
 son très controversé commissaire général chargé du processus de
paix, de prendre la mesure suivante contre le FDLR : "Toutes les
activités de la branche politique des ex-combattants rwandais réunis
au sein des FDLR, se trouvant sur le territoire de la République
démocratique du Congo sont strictement et définitivement interdites à
dater de ce jour (...) et ses dirigeants s'y trouvant sont déclarés
personna non grata et invités à quitter le territoire dans les 72
heures".
 
Trois remarques s'imposent au sujet de de cette décision prise par le
gouvernement de kinshasa:
il s'agit premièrement d'une manoeuvre politique, comme Kigali le fait
aussi, pour prétendre remplir sa part du contrat prévu dans les
accords de Pretoria. Mais on sait bien que le FDLR ne représente pas
une menace pour le RWanda et ne dispose pas de troupes au Congo,
contrairement à ce qu'il affirme. En termes clairs, Kinshasa n'aborde
pas la vraie question, celle du désarmement des ex-FAR et des
Interahamwe intégrés au sein des forces armées congolaises (FAC);
les dirigeants du FDLR ne sont pas basés à Kinshasa et n'y ont pas
d'activités politiques. Ils viennent souvent à Kinshasa sur invitation du
gouvernement pour jouer le rôle de leader du groupe de Kamina, mais
ils sont bel et bien basés en Europe : en Autriche, en Allemagne et en
Belgique, où ils excellent dans leurs communication avec les médias
occidentaux plutôt que dans les maquis africains. En les déclarant
persona non grata et en les invitant à quitter le territoire congolais
dans le 72 heures, Kinshasa joue là une simple comédie; (...)

Food & soap for FDLR leaders

Les pièces du puzzle IGIHANGO

(26.05.2002).

 

Il y a un peu moins de deux mois, nous avons appris qu'une alliance de

partis de l'opposition rwandaise en exil avait été mise sur pied. Cette

alliance qui réunit les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda

(FDLR, majoritairement hutu et basé au Congo-Kinshasa) et l'Alliance

Rwandaise pour la Renaissance du Rwanda (majoritairement tutsi, basé

 en Amérique du Nord) et Nation Imbaga y'Inyabutatu Nyarwanda

 (monarchiste, mixte [?], Bruxelles) a été rendue possible grâce à la

médiation opportune de l'homme d'affaires Valens Kajeguhakwa, en

froid avec le régime de Kigali depuis l'an dernier.

Enquête: Igihango

FDLR is not...

Igihango redoute un rapatriement forcé
Kigali le veut, Kabila envoie les gros poissons à Arusha.
 
"IGIHANGO met enfin en garde le Gouvernement de la République démocratique du Congo et la Communauté internationale toute entière contre tout rapatriement forcé de ses combattants ou d'autres réfugiés rwandais en RDC. Une éventuelle décision en ce sens entrainerait inévitablement de lourdes conséquences qui ne manqueraient pas d'affecter négativement le processus de paix engagé dans la sous-région. L'Alliance réitère par contre son entière disposition à collaborer aussi bien avec le Gouvernement de la République démocratique du Congo qu'avec tous les intéressés, dans le cadre d'une mise en oeuvre rapide et sans heurts des dispositions de l'accord de Pretoria."
IGIHANGO invite par ailleurs tous les combattants placés sous son contrôle à garder leur calme et à rester disciplinés. L'Alliance reste disposée à discuter avec tous les intéressés des modalités relatives à la visite exploratoire qu'un groupe de combattants parmi les 2000 cantonnés à Kamina devrait prochainement effectuer à Kigali. (Communiqué de presse du 26/09/02)

Augustin Kamongi
kamongi.jpg
Président de l'Exécutif d'Igihango

Le FDLR chassé de sa base congolaise
Igihango 2002: début, suite et fin?

Le corps et le sang d'Igihango

Non grata but...

Igihango offers a peace plan