Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
L'APR sur l'île Ijwi, etc ?

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

RDC: concentration de troupes rwandaises sur l'île d'Idjwi (témoins)

KIGALI, 29 oct (AFP) - Des soldats de l'armée rwandaise sont présents depuis environ une semaine sur l'île d'Idjwi, dans le lac Kivu, frontalière avec le Rwanda près de Bukavu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon des témoignages concordants recueillis mardi. Des soldats rwandais ont également pris position dans la localité voisine de Kalehe, sur les rives ouest du lac Kivu, à une soixantaine de kilomètres au nord de Bukavu, selon d'autres témoins et des associations locales de développement. Aucun commentaire n'avait pu encore être obtenu auprès des autorités rwandaises mardi en début de soirée. Venus par petites embarcations depuis le Rwanda voisin, les militaires rwandais sont concentrés dans le nord de l'île, ont indiqué à l'AFP des témoins qui n'ont cependant pas pu donner une évaluation précise de leur nombre. L'île d'Idjwi, frontalière avec le Rwanda, dans la province du Sud-Kivu, est située au milieu du lac Kivu, au nord de la ville de Bukavu. De nombreux groupes armés, milices congolaises pro-gouvernementales Maï-Maï et extrémistes hutus rwandais, sont actifs dans cette zone et implantés dans le parc naturel voisin de Kahuzi-Biega. En fin de semaine dernière, des témoins avaient fait état de l'arrivée de militaires rwandais en périphérie sud de la ville d'Uvira, deuxième ville du Sud-Kivu sur les rives nord-ouest du lac Tanganyika (à une centaine de kilomètres au sud de Bukavu), en renfort auprès des troupes de la rébellion du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD). Le porte-parole de l'armée rwandaise, le major Jill Rutaremara, avait "catégoriquement démenti ces allégations", assurant que les militaires rwandais avaient quitté le territoire congolais et n'avaient depuis pris part à aucune opération aux côtés du RCD. Les Forces rwandaises de défense (FRD, ancienne Armée patriotique rwandaise) affirment s'être totalement retirées du territoire congolais depuis le 5 octobre dans le cadre de la mise en oeuvre de l'accord de paix de Pretoria sur la RDC. Signé le 30 juillet sous médiation sud-africaine, cet accord prévoyait le retrait de toutes les troupes rwandaises de l'est de la RDC dans un délai de 45 jours, en échange du désarmement, du regroupement et du rapatriement par le gouvernement de Kinshasa des rebelles hutus rwandais présents sur son territoire. Depuis le retrait rwandais, le gouvernement de Kinshasa et diverses associations pro-gouvernementales ont régulièrement accusé les militaires rwandais d'avoir laissé un important contingent en RDC, notamment dans le Kasaï (centre), ou d'y revenir la nuit et en civil. Ces affirmations n'ont jamais été confirmées de source indépendante, pas plus que par la Mission d'observation des Nations unies au Congo (MONUC), dont des observateurs sont déployés dans tout l'est de la RDC.