Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
AI sur Gacaca

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Gacaca: Amnesty International souhaite une justice
équitable au Rwanda
 
 KAMPALA, 17 déc (AFP) - L'organisation de défense des droits de
l'Homme Amnesty International a appelé mardi à un système judiciaire
équitable au Rwanda qui s'appliquerait également aux autorités
 accusées d'avoir participé au génocide de 1994, dans un communiqué
reçu par l'AFP à Kampala.
 "Les objectifs du système judiciaire traditionnel au Rwanda, les
gacaca, seraient menacés si les autorités rwandaises n'étaient pas
équitables en l'imposant à leurs éléments accusés de participation au
 génocide de 1994", a annoncé Amnesty dans un rapport publié mardi.
 Selon ce rapport, intitulé "Gacaca: une question de justice",
l'association a affirmé que le faible respect des droits de l'Homme
par le gouvernement rwandais avait eu des répercutions sur les procès
des tribunaux traditionnels.
 Le rapport d'Amnesty fait état d'arrestations arbitraires et de
détentions illégales qui érodent la confiance du peuple dans l'équité
de la justice rwandaise et pourrait affecter la confiance dans les
gacaca.
 Le système des gacaca constitue un intermédiaire entre justice
traditionnelle rwandaise et justice conventionnelle pour juger les
exécutants présumés du génocide.
 Un jury populaire de "personnes intègres", élu par la population
locale à chaque échelon administratif, devra se prononcer sur la
culpabilité des accusés, après les déclarations à charge et à décharge
des témoins présents dans le public.
 Les gacaca ne sont pas compétentes pour juger les "planificateurs"
du génocide, qui continueront à être déférés devant les tribunaux
classiques au Rwanda.