Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Igihango

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Comité Exécutif et le Conseil des Présidents d'Igihango se sont réunis à
Bruxelles du 27 au 29 décembre 2002, sous la présidence de Monsieur
Kamongi Augustin, Président de l'Alliance. Dans le cadre d'optimaliser la
participation de la base à laction de l'Alliance, d'autres responsables membres
des organes dirigeants des composantes d'Igihango ont été invités à la réunion.
Les participants se sont penchés sur le parcours effectué depuis la rencontre
du 20 au 23 juillet 2002, à Bruxelles et ont fait le point sur l'évolution politique
récente et actuelle au Rwanda et dans la région des Grands Lacs. Ils ont, en
outre, examiné la demande dadhésion de l'Union des Rwandais pour la
République et la Démocratie (URD) et échangé sur le rôle d'Igihango au sein
de la Concertation Permanente de lOpposition Démocratique Rwandaise
(CPODR).
Afin de renforcer la cohésion et l'harmonie au sein de l'Alliance et pour
optimaliser sa contribution à la dynamisation de lopposition démocratique
rwandaise, des résolutions ci-après ont été prises :
1.   La réunion a réaffirmé la condamnation ferme et catégorique, par Igihango,
du génocide et dautres crimes commis au Rwanda en 1994. Elle a également
condamné les crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en
République Démocratique du Congo contre les réfugiés rwandais et les
populations congolaises depuis que le conflit inter-rwandais a été exporté en
RD Congo. La réunion a rappelé que l'Alliance condamne globalement tous les
crimes commis depuis plusieurs décennies par des régimes successifs et prône
une justice impartiale, la seule susceptible de générer une réconciliation
authentique et une stabilité durable au Rwanda et dans la sous-région.
2.   La réunion a renouvelé  l'engagement total d'Igihango à coopérer
loyalement avec le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR), tout
en appelant ce dernier à faire preuve de fermeté face à lintransigeance
inacceptable du régime de Kigali qui continue de défier le TPIR malgré les
injonctions du Conseil de sécurité des Nations Unies.
3.   L'assemblée a réaffirmé la position d'Igihango qui estime que le Président
Kagame et son régime nont pas la crédibilité nécessaire pour assurer une
justice impartiale au Rwanda. Les participants à la réunion ont réitéré la
nécessité et l'urgence douvrir un débat national sans complaisance au Rwanda,
afin de doter le pays dinstitutions réellement représentatives. Ils estiment qu'un
dialogue politique inter-rwandais hautement inclusif est incontournable dans la
recherche dune solution durable au conflit inter-rwandais. Ils exigent une
ouverture politique rapide et honnête afin de mettre un terme à un conflit dont
les retombées ont non seulement déchiré le tissu social du Rwanda mais aussi
ont embrasé le Congo voisin.
4.   Igihango rejette vivement le caractère unilatéral et cavalier du processus
électoral en cours et met en garde la communauté nationale et internationale
contre les conséquences néfastes de larrogance et du mépris du Président
Kagame à l'endroit de l'opposition démocratique présente et agissante à
lextérieur du Rwanda ainsi que celle réduite à la clandestinité et au silence à
lintérieur du pays. Igihango exige la libération immédiate et sans condition de
tous les prisonniers politiques dont notamment l'ex-chef de l'Etat Pasteur
Bizimungu et lex-ministre Charles Ntakirutinka tous deux du Parti pour la
Démocratie et le Renouveau ( PDR-Ubuyanja), de l'ex-député Jean Mbanda
du Parti Social Démocrate (PSD) et de Pierre Gakwandi, ancien Secrétaire
exécutif du Mouvement Démocratique Républicain (MDR).
5.   Dans le cadre des efforts engagés afin de dégager une solution définitive au
conflit rwandais, les participants à la réunion soutiennent fermement les options
pacifiques privilégiées par Igihango et ses partenaires au sein de la
Concertation Permanente de lOpposition Démocratique Rwandaise. Ils invitent
le peuple rwandais dans son ensemble  à rejeter courageusement toutes les
sirènes de la violence et de faire valoir pacifiquement ses revendications
démocratiques. Ils appellent tous les opposants à ne pas céder aux
provocations du régime de Kigali qui persiste à utiliser lintimidation et la terreur
contre les aspirations légitimes du peuple à plus de liberté, de démocratie et de
prospérité. La réunion a invité les bailleurs du Rwanda à plus de vigilance, afin
de ne pas se rendre complices des supercheries du régime de Kigali.
6.   Igihango attire lattention particulière de la communauté internationale sur le
sort des rwandais encore réfugiés notamment en RDC. Il demande encore une
fois que leur rapatriement se fasse dans le strict respect du Droit international. Il regrette les graves incidents qui ont émaillé les opérations de DDRRR en
RDC et demande à la Communauté internationale de  reconnaître l'impérieuse
nécessité dassocier Igihango et toute lopposition démocratique dans ce
processus afin den assurer le succès.
7.   L'assemblée, après avoir examiné la demande d'adhésion de l'URD, s'en
est vivement félicitée et a la adoptée à lunanimité. Cette adhésion a été
formalisée en présence du Président et de la Deuxième Vice-Présidente de
l'URD, le 29 décembre 2002. Le Président de l'URD en la personne de
Monsieur NKEZABERA Jean Marie, siègera désormais au Conseil des
Présidents dIgihango, conformément aux dispositions en vigueur au sein de
lAlliance.
8.   La réunion a procédé au remplacement de M. Nshimiyimana Alexis aux
fonctions de Secrétaire Exécutif d'Igihango par Mme Abayizigira Marie
Goretti.
9.   La réunion a vivement salué la mise en place de la Concertation
Permanente de l'Opposition Démocratique Rwandaise (CPODR). Elle s'est
félicité de la dynamique initiée à travers cette structure et souhaité son
renforcement. La réunion a lancé un vibrant appel à la Communauté
internationale  afin quelle apporte son appui à cette dynamique favorable à la
paix, la démocratie et la réconciliation au Rwanda et dans la sous-région. L'assemblée a en effet estimé que l'opposition rwandaise est désormais
incontournable dans le cadre des efforts visant la pacification et la stabilisation
de l'Afrique des Grands Lacs. Elle a fortement exprimé sa ferme conviction
quant au caractère illusoire de tant defforts déployés en faveur de la paix dans
la région des grands Lacs, aussi longtemps que la normalisation politique au
Rwanda ne sera pas sérieusement prise en considération.
10.  Igihango exprime enfin à l'endroit de tous les peuples du monde en général
et du peuple rwandais en particulier, ses meilleurs voeux de bonheur, de paix
et de prospérité pour l'année 2003.
 
Fait à Bruxelles, le 30 décembre 2002
Pour Igihango
Déogratias Mushayidi
(Sé)
Porte-parole & Commissaire à l'Information