Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
MDR : indécrottable ?

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Le PM MDR Makuza approuve.
makuza2.jpg
Photo rwanda.net

Le Parlement rwandais recommande la dissolution du principal parti
hutu
 
KIGALI, 15 avr (AFP) - Le Parlement rwandais a recommandé dans la
nuit de lundi à mardi la dissolution du principal parti hutu, le
Mouvement démocratique républicain (MDR), en raison de sa présumée
"idéologie divisionniste", a indiqué mardi la radio nationale
rwandaise.
Cette recommandation du Parlement, dominé par le Front patriotique
rwandais (ex-rébellion tutsie) et ses alliés, fait suite à un rapport de la
Commission parlementaire mise en place fin 2002 pour enquêter sur le
MDR, qui fait pourtant partie de la coalition gouvernementale au
pouvoir.
Le gouvernement devra maintenant décider s'il suit ou non la
recommandation des députés. Des élections présidentielle et
législatives sont prévues au Rwanda au deuxième semestre de cette
année.
 
Ancien parti unique sous le nom de MDR-Parmehutu, le MDR s'était
divisé au début des années 1990 entre une faction modérée sous
l'appellation de MDR, et le "MDR-Power", dont les membres ont
participé à l'organisation, à la planification et à l'exécution du génocide
 de 1994.
Le génocide a fait, selon une estimation des autorités de Kigali, un
million de morts parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés.
 
Au terme d'une séance de huit heures, le Parlement a également
recommandé que les députés mis en cause nommément pour leur
"idéologie divisionniste", c'est-à-dire prônant la division, par la
Commission d'enquête doivent s'excuser par écrit.
Les députés ont aussi recommandé une motion de blâme solennelle
contre le Premier ministre Bernard Makuza, membre du MDR, l'accusant
de n'avoir pas attaché assez d'importance aux activités "divisionnistes"
 présumées de son parti.
M. Makuza, dans une allocution lundi soir avant la fin de la séance
parlementaire, s'est désolidarisé de son parti, déclarant que si le
gouvernement estimait que le MDR devait être supprimé, il n'y voyait
pas d'inconvénient, selon la radio nationale.

 

Le MDR tardait à mourir, nous avons dû opérer...
mdrautopsie.gif
l'autopsie a révélé la présence du parmehutu dans les os. Nous allons l'incinérer !