Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
"La longue marche" du Gén. Bizimungu!

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Le Gén. ex-FAR Bizimungu détenu par l'Angola
 
Fin prochaine de l'argument de la poursuite des interahamwe pour rester au Congo et
début des poursuites contre tous les criminels de guerre?
WASHINGTON, 13 août (AFP) - Washington a indiqué mardi que le général rwandais
Augustin Bizimungu, ancien chef de l'Etat-major des Forces Armées Rwandaises (FAR)
accusé de génocide et de crimes contre l'humanité, avait été arrêté par les autorités
angolaises, et s'est félicité de cette capture.
"Les Etats-Unis se félicitent de la récente arrestation par le gouvernement angolais
d'Augustin Bizimungu", a déclaré le porte-parole adjoint du département d'Etat  américain
(Minstère des affaires étrangères), Philip Reeker, sans plus de précisions.
M. Reeker a appelé "tous les pays de la région à suivre l'exemple de l'Angola en
appréhendant toute personne inculpée par le tribunal (pour les crimes de guerre commis
au Rwanda) qui pourrait se trouver sur son territoire".

Le porte-parole a rappelé que M. Bizimungu figurait en bonne place parmi les personnes
pour la capture desquelles les Etats-Unis promettent une prime dans le cadre de leur
programme Rewards for Justice (Recompenses pour la Justice). Il n'a toutefois pas
indiqué si cette arrestation avait été facilitée par ce programme.

Le gouvernement angolais avait émis lundi officiellement un mandat d'arrêt contre M.
Bizimungu. Selon un communiqué du gouvernement, le général était à la tête d'un groupe
de plus de 500 soldats de l'ex-FAR qui se battaient en territoire angolais dans les rangs
de l'ancienne rébellion de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola
(UNITA).
Le gouvernement angolais a affirmé avoir donné l'ordre aux institutions de justice
angolaise pour que le général Bizimungu "soit remis aux Nations unies".