Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Génocide : une arrestation à Bruxelles

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Génocide rwandais: une arrestation à Bruxelles
 
 
    BRUXELLES 07/11 (BELGA)  Un Rwandais d'une cinquantaine d'années
 a été placé sous mandat d'arrêt en octobre pour crimes de droit
 international humanitaire et assassinat, en tant qu'auteur ou
 co-auteur, commis dans le cadre du génocide rwandais en 1994, a-t-on
 appris au parquet fédéral. Il confirme ainsi une information parue
 mercredi dans "La Dernière Heure".

    Le procureur Philippe Meire, en charge de ce dossier au parquet
 fédéral, n'a pas voulu révéler l'identité de cet homme qui a demandé
 l'asile en Belgique. Tout au plus indique-t-il qu'il s'agit d'un
 commerçant d'une cinquantaine d'années qui vivait à Kibungo. Il a été
 interpellé le 14 octobre à son domicile établi en région bruxelloise,
 ajoute M. Meire.

    Le juge d'instruction bruxellois Damien Vandermeersch, qui a
 inculpé ce commerçant, avait ouvert une instruction à son encontre
 après avoir entendu une personne dans le cadre d'un autre dossier qui
 lui avait désigné cet homme comme génocidaire présumé. Depuis lors,
 des personnes se sont constituées partie civile dans le cadre de ce
 dossier.

    "Sur base d'éléments récoltés en janvier 2002 en commission
 rogatoire, il y a des éléments précis et concordants au sujet de cet
 homme qui montrent qu'il aurait joué un rôle important dans les
 massacres de Tutsis en 1994 en fournissant une aide logistique à des
 personnes qui ont exterminé des Tutsis à Kibungo", a indiqué M. Meire.
 Ce soutien, notamment en véhicules, aurait été accordé à des milices.

    Une nouvelle commission rogatoire doit se rendre la semaine
 prochaine au Rwanda dans le cadre de cette affaire et de quatre autres
 dossiers: assassinat des dix casques bleus belges, assassinat de trois
 coopérants belges à Rambura, assassinat de membres de la famille
 Beckers et un nouveau dossier centré sur Kigali. Les enquêteurs et les
 magistrats doivent rentrer à Bruxelles début décembre.

    L'homme arrêté le 14 octobre comparaitra le vendredi 8 novembre
 devant la chambre du conseil de Bruxelles pour confirmation de son
 mandat d'arrêt. Il est le seul détenu préventivement en Belgique dans
 le cadre de dossiers relatifs au génocide rwandais.

    Quatre Rwandais ont déjà été condamnés en Belgique pour crimes
 commis pendant le génocide rwandais. La Belgique a par ailleurs livré
 plusieurs personnes au TPIR (Tribunal pénal international pour le
 Rwanda) établi à Arusha (Tanzanie)./. LAR (CHN)