Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Politique

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Pour le compte-rendu de la manifestation de
butaremdretc.gif
Butare et la traduction des messages des manifestants cliquez sur le dessin

D'ores et déjà, l'ANT, dominée par le FPR à majorité tutsie, a recommandé, le 15 avril, la dissolution du principal parti hutu, le Mouvement démocratique républicain (MDR), accusé de développer une « idéologie divisionniste ». Si les partisans du FPR sont favorables à la dissolution du MDR, une partie de l'opinion publique voit dans cette démarche une manoeuvre du pouvoir destinée à affaiblir les adversaires éventuels du président Paul Kagamé, candidat attendu à sa propre succession.

L'intelligent

Kagame à ses opposants potentiels : Vous avez du
rpfmills.gif
grain mûr ? Nous avons de quoi le moudre ! (Bwisige, 3 avril 2003). Edit

Crackdown on opposition :
Getting ready for elections
 
The London-based human rights organisation Amnesty International
(AI) criticized the Rwandan government on Tuesday for what it said
appeared to be a "government-orchestrated crackdown on the
political opposition", ahead of presidential and parliamentary elections
due to be held later in 2003. The Rwandan government has rejected
the allegation.

Crackdown

Le régime ne veut pas se regarder dans un miroir
 
L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a protesté mercredi
contre la saisie des exemplaires du premier numéro de l'hebdomadaire
indépendant rwandais Indorerwamo (Le miroir) par la police.
L'organisation, basée à Paris, a demandé dans un courrier adressé au
ministre de la Sécurité intérieure, Jean de Dieu Ntiruhungwa, la
restitution à son propriétaire des copies saisies, selon un communiqué
de RSF transmis à l'AFP à Nairobi.

Si tôt publié, si tôt saisi !

______________________________________________________

pk0303us.gif
Le Président Paul Kagame

Niba ari ukuza bashaka gusubiza inyuma gahunda yacu, bazakomereka !
 
(...) N'abanyarwanda batarabyumva, nibo navugaga mbere niyo baba bifuza ngo babanze babikomerekeremo kugira ngo babyumve. (...) Muli ayo matora, hazavamo abazatorwa, jye navuga ijana kw'ijana ko mbizi, ko ali abazaba bakulikiza gahunda, politiki dufite yo kubaka iki gihugu. Niko bizamera." (...)
"Ibyo mujya mwumva rero, limwe na limwe, by'abagenda, by'abagaruka, by'abagira bate, ibyo nabyo bijyanye n'uburenganzira bw'abantu. Kugenda, kugaruka, aliko nk'uko navuze, ya gahunda y'abanyarwanda turimo, inzira turimo yo kugenda dutera imbere, ntakizayihindura. Kwaba kugenda kwaba kugaruka. Niba ari ukuza bashaka kuyisubiz'inyuma, bazakomereka." (...)

Discours de Bwisige

mdrautopsie.gif

Le MDR est irrécupérable selon le Parlement
rwandais
Donc...? A jeter avant les élections !

Le Parlement rwandais a recommandé dans la nuit de lundi à mardi la
dissolution du principal parti hutu, le Mouvement démocratique
républicain (MDR), en raison de sa présumée "idéologie divisionniste", a
indiqué mardi la radio nationale rwandaise.
 
Cette recommandation du Parlement, dominé par le Front patriotique
rwandais (ex-rébellion tutsie) et ses alliés, fait suite à un rapport de la
Commission parlementaire mise en place fin 2002 pour enquêter sur le
MDR, qui fait pourtant partie de la coalition gouvernementale au
pouvoir. (AFP 15/04/03, pour la dépêche intégrale, cliquer sur l'illustration).

Vu par ses détracteurs

Commission Ad Hoc

MDR : indécrottable ?

mdr090403.jpg

Après 9 ans...
C'est un plat qui se mange...
 
"Certaines personnes (...) tiennent un double langage: la journée elles
disent de très bonnes choses sur le respect des droits de l'Homme,
l'unité, la justice (...), mais la nuit ces malfaiteurs (...) tiennent un
autre langage qui divise", a dénoncé M. Kagame qui s'exprimait en kinyarwanda, la langue nationale.
Il semblait faire allusion à la cinquantaine de personnalités accusées
de "divisionnisme" dans un rapport d'enquête actuellement à l'étude de
l'Assemblée nationale de transition. Ces personnalités sont pour la
plupart membres du principal parti hutu.

La nuit le Général Major Paul Kagame...
lejouretlanuit.jpg
ne reconnait plus ses proches collaborateurs !

Plus jamais ça !

Nous ne nous laisserons pas faire - Kagame 
 
Nos troupes ne se trouvent pas au Congo, mais elles pourraient y être
redéployées d'un jour à l'autre si nécessaire, souligna-t-il, si la
sécurité de notre peuple était en cause. Nous ne nous excuserons
pas, nous ne céderons à aucune pression, même économique... Avec
un million de morts, que pourrait-il nous arriver de pire ? Le gel de
l'aide, voilà un argument dérisoire.

Les donneurs de leçons

______________________________________________________

Dossier Présidentielles

Dossier Constitution

Le MDR ne mourrait pas, nous avons donc décider d'
mdrautopsie.gif
opérer et d'autopsier et de brûler son cadavre car l'idéologie Parmehutu se retrouvait dans ses os !

michflahkag070403.jpg

KIGALI, 6 avr (AFP) - Les ministres belges des Affaires étrangères
et de la Défense, Louis Michel et André Flahaut, sont arrivés
dimanche dans la capitale rwandaise, a constaté un journaliste de
l'AFP.
MM. Michel et Flahaut assisteront lundi aux cérémonies du neuvième
anniversaire du génocide rwandais de 1994, selon la présidence
rwandaise et des sources diplomatiques.

______________________________________________________

Belgique - Rwanda
Tout va pour le mieux ?
 
M. Michel a ajouté qu'il était d'ailleurs disposé à accroître la coopération belge et l'aide
au bénéfice du Rwanda. Cette aide s'élève actuellement à 18 millions d'euros par an, en
moyenne, atteignant ainsi pratiquement le montant de l'enveloppe que la Belgique
accordait au Rwanda avant le génocide de 1994. Bruxelles est le second donateur
bilatéral du Rwanda.

Kagame - Michel: lune de miel

__________________________________________________________

Kimenyi
akimenyi.jpg
Présid. d' AMAHORO (PAIX)

______________________________________________________

A nous les armes et l'exil
Le FDLR et les "Forces" Pacifistes
A vous le sacrifice
 
Aujourd'hui, la mode est au pacifisme dans l'opposition rwandaise en exil. Toutefois, on observe également que ces pacifistes commencent par fuir l'oppression
 au Rwanda et se déclarent pacifistes une fois en sécurité en Europe
 ou en Amérique. Or, les vrais leaders pacifistes ne fuient pas
l'oppression mais plutôt la confrontent par des moyens pacifiques sur
(le) terrain, avec la population et souvent au prix de leurs vies. (Communiqué du FDLR, 24/02/03, ci-dessous).
 
22/02/2003 : Quoi qu'il arrive (défaites aux élections, etc.),
l'ancien Premier Ministre Faustin Twagiramungu dit qu'il ne
recourra pas à la violence.

Murwanashyaka vu par Mushayidi

Armes de destruction massive : communiqués
 
Façon de parler
Le FDLR est consterné...
par ses alliés
 
"Les FDLR condamnent sans équivoque la façon dont cela (que la lutte
commune n'évolue pas comme ses "alliés" le souhaitent) a été porté à
la connaissance des FDLR et du public sans même que le Comité
exécutif et le Conseil des Présidents de l'Igihango en aient été
préalablement saisis." Les FDLR ont mûrement rédigé leur
communiqué de riposte : une semaine s'est en effet écoulé
depuis l'offensive de ses partenaires dans Igihango. RR 25/02/03

Consternation du FDLR

 
"Belgium: ADRN-Igihango faces a serious rift.   February 23, 2003"

Le pacte éclate
deomushayidi1.jpg
Déo Mushayidi

Moins d'un an après le pacte de sang
Rien ne va plus dans Igihango
Le principal "pactisant" n'en ferait qu'à sa tête
 
Monsieur Murwanashyaka (Président du FDLR)
s'oppose aux positions publiques de l'Alliance
Igihango et de la CPODR sans en donner des
motivations fondées et réelles. Monsieur
Murwanashyaka refuse obstinément de renoncer à la
lutte armée malgré l'approche et la vision pacifistes
privilégiées par l'Alliance et l'opposition démocratique rwandaise comme
seule voie, jusqu'à ce jour, pouvant, en particulier, sortir le Rwanda du
cercle infernal de la violence et la sous-région en général.

Communiqué Igihango : FDLR

Wikanira umugisha w'undi...
Ingendo ya FPR iravuna
 
IGIHANGO, ubona ko atari impuzamashyaka y'ukuri hagati ya FDLR
n'andi mashyaka ko ahubwo ari IBIRO byashyizweho na FDLR,
bigashyirwaho kuvugira FDLR no kurwanya FPR mu nzira "nshya".

Ukuri ku Gihango

_______________

Arusha-bis pour Igihango !?

"I. Calendrier prévisionnel pour une fin de transition sans heurts
1.     Mars 2003 : une rencontre entre le gouvernement et l'opposition destinée à créer un
climat de confiance et esquisser un agenda  pour les échéances en vue. Lieu à
déterminer.
2.    Avril 2003 : préparatifs du Dialogue inter-rwandais. Lieu : Rwanda.
       Mai 2003 :  dialogue inter-rwandais proprement dit. Lieu : Rwanda
       Juin 2003 : mise en place des institutions de transition à base élargie"

__________________________________________________________

Le dernier Roi du Rwanda ?
kingkigeli.jpg
SA Jean Baptiste Kigeli V Ndahindurwa

"Abenshi muzi ko igihe nimitswe, nemeye kuba umwami uganje, ugendera ku mategeko ya demokarasi. Kubera izi mpamvu rero nshyigikiye amashyaka yishyira akizana mu Rwanda igihe akurikije itegeko nshinga ryemewe n'abanyarwanda.
Ibi rero bigatuma ntabona ukuntu u Rwanda ruzajya imbere niba amashyaka ari mu Rwanda asa naho yanizwe kuburyo abuzwa gukora nk'uko amategeko ya demokarasi abivuga. N'iyo yemerewe gukora agakorera mw'ibaba ry'ishyaka limwe ryafashe
ubutegetsi."  - J.B. Ndahindurwa

2003 : Ubutumwa bw'Umwami

 
Rétrospective 2002
 
Munyarubuga (RIP), Gakwandi, Kajeguhakwa, Rusatira, Bizimungu (x2), etc.
(à suivre... il n'est jamais trop tard pour bien faire !)

Rétroviseur

___________________________________________________________________

Ni kuki adataha ?!

"(...)Fleming questioned Sebatware on allegations that his children support Rwandan Hutu
rebel activities in the Democratic Republic of Congo (DRC). "I am not aware of their
involvement with the Interahamwe in the Congo otherwise if it is the case it would be a
shame," Sebatware said.(...)"

Le MDR à Arusha

Le Premier Ministre Bernard Makuza
bmakuza11.jpg
Nous lui souhaitons une bonne année

Simagrées et simulacres
 
Les partis politiques qui n'ont plus le droit d'avoir des activités politiques ailleurs qu'au sommet (eh oui !) sont coordonnés par le "Forum des Partis", lui-même chapeauté par le Front Patriotique Rwandais (FPR), parti ultra-dominant - c'est un euphémisme - depuis 1994.
Le Parlement qui est composé de membres des "partis" cooptés par le Forum  a demandé la semaine dernière au Premier ministre Bernard Makuza et à d'autres ministres du gouvernement Kagame de lui expliquer ce qui se passe au sein du parti MDR (Mouvement Démocratique Républicain). Il lui serait plus simple d'introduire cette requête directement au Forum des partis qui régit les partis, le gouvernement et le parlement... mais il ne respecterait pas en cela les rites d'usage qui veulent qu'on maintienne les partis pour les accuser de tous les maux et qu'on joue le jeu du multipartisme sans en respecter les règles.  

Achever ce qui reste du MDR avant les élections ?
Makuza dans la mêlée du MDR
En tant qu'arbitre, joueur ou spectateur ?
 
Dossier MDR

Mu Mvaho Nshya ya Leta :

Ibibazo bizabazwa ni ibirebana n'amacakubiri avugwa mu Ishyaka MDR.
By'umwihariko Minisitiri w'Intebe azasobanura uburyo Guverinoma ayobora yaba ibona uburemere n'ingaruka z'ibyo bibazo, azanabazwa ingamba Guverinoma yafashe kugira ngo ibe yahagarika ayo macakubiri cyane ko bamwe bari ku isonga ry'ayo macakubiri bari muri Guverinoma.

FPR, MDR, PSD, PDC, PDI, UDPR, PSR, FORUM, etc.
Multipartisme au Rwanda
La forme plutôt que le fond
 
Certains auteurs (W.A LEWIS) affirment que le parti unique marque l'aboutissement d'une évolution qui part du multipartisme, passe par le bipartisme inégalitaire pour arriver au parti unifié, dernière étape avant la parti unique.  Les raisons avancées pour l'évolution vers le parti unique sont partout les mêmes et sont sous-tendues par trois arguments principaux à savoir :  l'intégration nationale, la modernisation économique et l'homogénéité sociale !  Ne pensez-vous pas que ce cliché fait actuellement autorité au Rwanda ?  - Jean Mbanda, ex-député du PSD, rescapé du génocide, emprisonné sans jugement depuis juillet 2000, officiellement pour abus de bien sociaux datant d'avant 1994, autour de l'Association des Propriétaires de Taxi et de Minibus( APROTAM).

Jean Mbanda avant la prison

L'opposition convainc peu
mais pas de conférence de presse pour Kagame
 
En plus du Collectif du 6 avril - Rwanda (COSAR), organisateur de la manifestation, sont représentés en Belgique (ou autour) les FRD, le RDR ( de l'union UFDR), l'Arena, Nation Imbaga, les FDLR (regroupés dans l' alliance Igihango) et  l'ADR regroupant la CDA et le MPD, les associations/ligues/centres de défense/de lutte (CLIIR, AJIIR, etc) pour/ contre la justice/l'impunité ! Sur une trentaine de participants estimés par un journalistes rwandais familier de la scène rwando-bruxelloise, il y en aurait eu 17 d'origine rwandaise et deux congolais. La vague de froid qui sévit sur la Belgique depuis plusieurs jours ne peut êre la seule explication de cette faible mobilisation. 
De son côté le Général Kagame - la cible des manifestants - préfère rencontrer à l'ambassade du Rwanda une communauté rwandaise expatriée triée sur le volet comme cela aurait été le cas le dimanche 8 décembre, jour de son arrivée en Belgique. Pour ce qui est des journalistes, il a choisi de les rencontrer en aparté, en face à face si vous voulez, plutôt que dans une conférence de presse initialement prévue pour le 9 décembre à 18h  mais annulée le même jour. Quand il dit qu'il n'a pas d'opposition entendez par là pas d'opposition organisée ou en liberté (Cfr. Pasteur Bizimungu et Jean Mbanda). Nous avons l'opposition mais aussi le régime que nous méritons. RR 12/12/02.
Selon d'autres personnes - dont un journaliste en exil - il y aurait eu entre 50 et 80 personnes. 30 + 50 : 80 CQFD RR 18/12/02

Paul Kagame et Romano Prodi
kagameprodi.jpg

European Union Commission President Romano Prodi, right, shakes hands with Rwanda's President Paul Kagame, left, at the EU Commission headquarters in Brussels, Monday Dec. 9, 2002. (AP Photo/Thierry Charlier)

MAJ. GEN. PAUL KAGAME
 
(...) To his supporters, he is a saviour whose Rwandan
Patriotic Front extracted tiny Rwanda from the 1994
genocide of more than 500,000 Tutsis and moderate
Hutus while the outside world looked on and did
nothing. (...)
To his detractors - they include most other leaders in
central Africa - he is a tyrant intent on imposing his
supremacy on a vast swathe of central Africa. His occupation of eastern Congo since the war began
in 1998, they say, is building up ethnic hatred that will
poison the region for many years. (...)

Kagame : Tyrant and/or Saviour ?

Visite de travail à Bxl en 02

Nyandwi Desideri
nyandwidésiréorinf1.jpg

Mitsindo Fideli
mitsindofidel1.jpg

Dr Rwabuhihi Ezekiyasi
rwabuhihi3.jpg

Zimwe mu Ntumwa nshya za FPR mu "Nteko Ishinzwe Amategeko"

A visage découvert : hors des "salons", cuisines, bistrots, chambres à couchers etc.
Un Munyarwanda au Parlement Belge

Salomon Baravuga

 
 
Le Professeur SEBASONI SERVILIEN a écrit le 24 novembre 2002 (document intégral ci-dessous)
 
Quelle raison d'être aurait  un parti  sans activité politique et sans contact avec des militants ?
 
Nous nous posons cette même question très pertinente depuis quelques années déjà... mais à Kigali on ne se la pose plus depuis 1994 :
 
Un(e) particule ça peut toujours servir pour le show et pour pas trop cher.

Nous, le FPR, ou le Génocide !
un argument mach... ssue
 
(...) Les Rwandais, à ce moment de leur longue histoire, ont le choix entre s'exterminer, se séparer ou vivre ensemble ; ils ont choisi de vivre ensemble. Pour cela ils doivent se réconcilier. L'« unanimisme à la rwandaise » dont semble se moquer  le rédacteur du rapport ICG n'est pas un unanimisme de façade, ni un unanimisme de contrainte et de résignation, mais un unanimisme de conviction.(...)

Le poids politique du FPR.

     Dans le paysage politique rwandais le poids  du FPR est incontestable ; il n'est pas le résultat dune contrainte exercée sur les autres formations politiques. Il est le résultat de circonstances historiques et se fonde sur ce que le FPR a fait pour le Rwanda.                                                                                                                                    

    Après avoir sauvé le peuple rwandais d'un péril essentiel l'extermination le FPR a préféré partager le pouvoir avec ceux qui n'avaient pas sombré dans le génocide ; pourquoi chercherait-il aujourdhui à reprendre en catimini un pouvoir dont il pouvait s'emparer seul à une époque plus favorable ? (...)

Servilien Sebasoni in extenso

à propos de

Joseph Sebarenzi Kabuye

et de

Pasteur Bizimungu

Ces jours-ci, les uns après les autres, les rapports pleuvent sur le Rwanda : l'Onu encore une fois sur le pillage du Congo ;  IPIS1, ( un groupe belge subventionné par NOVIB, organisation de coopération néerlandaise)  sur le même sujet ;  le REC ( Réseau Européen pour le Congo, association dong européennes pilotée à partir de Bruxelles) pour nier la sortie de l'armée rwandaise de la RDC ; et j'en passe. La commission sénatoriale belge sur le pillage du Congo choisit ce moment  pour visiter le Rwanda. Cest le moment que choisit également l'ICG pour sortir un rapport-prophétie sur l'échec de la prochaine sortie de transition au Rwanda.

Pierre Célestin Rwigema, PM 4,5 ans mais...
rwigema.jpg
pas responsable du gouvernement !

L'ICG estime, au contraire, que le FPR a privé ce parti (MDR) de ses hommes forts, dont Pierre-Célestin Rwigema. Libre aux experts de considérer PCR comme « un leader d'envergure nationale ». Je ne connais pas assez PCR pour dire le contraire. Ce que j'ai lu et entendu au départ de Faustin Twagiramungu (« un leader d'envergure nationale ») cest que PCR était au contraire « un Hutu de service » . J'ai lu également contre PCR dans la presse rwandaise («atrophiée et muselée ») des attaques durables, de 1995 à son départ du gouvernement. La presse  indépendante (« atrophiée et muselée », selon l'ICG) l'accusait davoir eu une part dans le génocide. Cela se lisait dans la presse non officielle (« atrophiée et muselée ») au moment où le gouvernement, en attendant des preuves, portait à bout de bras PCR (« un leader d'envergure nationale »). Les experts ont peut-être raison ! L'expert a ses raisons que la raison ne connaît pas. Hypothèse pour hypothèse ! PCR aurait tenté d'échapper à Gacaca, une redoutable justice de proximité ; (...)
Servilien Sebasoni, 24 novembre 2002, document intégral ci-dessous.

"Le Front patriotique rwandais (FPR, ancienne rébellion au pouvoir depuis concentre la quasi-totalité du pouvoir militaire, politique ou économique et ne tolère aucune remise en cause de sa gestion du pays", accuse "Aujourd'hui, les libertés civiques et politiques sont fortement limitées, les opposants ont été contraints à l'exil et les discours contestataires à la clandestinité. La presse indépendante a été muselée et la  société civile doit survivre entre répression et cooptation", s'alarme l'organisation internationale.
 "La communauté internationale ne peut rester silencieuse et complice de cette dérive autoritaire du régime rwandais. (...) Huit mois avant la fin de la transition, le gouvernement rwandais doit se résoudre à  une libéralisation politique obligée", affirme ICG.
 Ses analystes estiment même que "la communauté internationale ne peut financer des élections qui n'offrent aucune garantie politique d'un minimum d'équité entre les forces en présence".

Elections: UN, etc. will pay

Avec nous ou... INTERAHAMWE !

Reaction to ICG report

What is becoming increasingly clear is the fact that individual ICG officials exemplified by the likes of François Grignon and Fabienne Hara have deliberately used the ICG to advance the destructive agenda of negative organizations, including known and recorded terrorist groups such as ALIR. Indeed ICG and these two individuals in particular have served as agents of the French Government, whose hostile position towards Rwanda has never been a secret.

Le Premier Bernard Makuza
bmakuza11.jpg
Photo BNR

Changement d'ethnie ?!
 
En publiant le cas ci-dessous notre intention n'est pas d'attaquer personnellement le Premier ministre Bernard Makuza et sa famille mais de donner aux non initiés un éclairage sur la notion très souple néanmoins mortelle de l'ethnie au Rwanda. Le texte en Kinyarwanda sera traduit bientôt en français - Inch Allah ! La rédaction en connait l'auteur qui a donné des garanties quant à la véracité de ce qu'il avance.

Un cas exemplaire

Premier mais-neutre : uw'Intebe gusa

Le FPR préfère ne pas traiter  avec des individus organisés ou un tant soit peu représentatifs mais bien avec des personnalités isolées à intégrer dans le "mouvement", officiellement ou pas. A court terme c'est plus simple et plus efficace mais ...

Du sang neuf !

FDLR : combattants ou réfugiés ?

5 ans après les Finances "prises" au PSD
Les Affaires Etrangères ex-MDR  au FPR à 110%

Charles Murigande
muligande.jpg
Aux Affaires étrangères

Makuza, Habamenshi, Bayigamba, Nyaruhirira, ...
Gatsinzi, Nkusi, Bazivamo, Murigande : IN, Habyarimana, Nyandwi : OUT
 

Marcel Gatsinzi
gatsinzi.jpg
A la Défense

Muligande officially in charge

 "La communauté internationale ne peut rester silencieuse et complice de cette dérive autoritaire du régime rwandais. (...) Huit mois avant
la fin de la transition, le gouvernement rwandais doit se résoudre à  une libéralisation politique obligée", affirme ICG.
 Ses analystes estiment même que "la communauté internationale ne peut financer des élections qui n'offrent aucune garantie politique d'un minimum d'équité entre les forces en présence".

Le FPR alias "le Moteur" notre Parti-Etat depuis 1994

Le "syndrôme simili-Tutsi" !

Mme Fatuma Ndangiza
ndangiza.jpg
Secrètaire exécutif de la Commission

 
 
Réconciliation business?
Sommet Réconciliation & Unité
Du 26 au 28 octobre 2002 à Kigali

"Sommet" Réconciliation

 

 

NEW RWANDA CABINET


Prime Minister:
                                 H.E. Bernard MAKUZA


MINISTRY
NAME
Local Government, Information and Social Affairs Mr. BAZIVAMO Christophe
Infrastructure Dr. NTAWUKURIRYAYO J.Damascene
Commerce, Industry, Investment Promotion, Tourism and Cooperation Dr. LYAMBABAJE Alexandre
Agriculture, Livestock and Forestry Dr. KABAIJA Ephrem
Finance and Economic Planning Dr. KABERUKA Donald
Lands, Resettlement and Environment Prof. NKUSI Laurent
Education, Science, Technology and Research Prof. MURENZI Romain
Health Dr. DUSHIMIYIMANA Abel
Defence Maj. Gen. GATSINZI Marcel
Justice Mr. MUCYO J. de Dieu
Youth, Sports and Culture Mr. BAYIGAMBA Robert
Gender and Women Promotion Mrs. MUKANTABANA Marie
Public Service, Skills Development, Vocational training and Labour Mr. BUMAYA Andre Habib
Internal Affairs Mr. NTIRUHUNGWA J. de Dieu
Foreign Affairs and Regional Cooperation Dr. MURIGANDE Charles
Minister in the President's Office Mrs. NYIRAHABIMANA Solina


MINISTER OF STATE
NAME
In Charge of Good Governance Mr. MUSONI Protais
In Charge of Social Affairs Dr. NYIRAMIRIMO Odette
In Charge of Energy and Communications Mr. NKUSI Sam
In Charge of Water and Natural Resources Prof. MUNYANGANIZI Bikoro
In Charge of Primary and Secondary Education Mr. MUNYAKAYANZA Eugene
In Charge of Investment Promotion, Tourism and Cooperatives Dr. HABAMENSHI Patrick
In Charge of Forestry Mrs. MUGOREWERA Drocella
In Charge Economic Planning Mr. KABANDA Celestin
In Charge of HIV/AIDS and other infectious diseases Dr. NYARUHIRIRA Innocent
For Skills Development, Vocational Training and Labour Mrs. MUGANZA Angelina

Summary 2002

Commission électorale nationale
 

Congomédie!

FDLR-Igihango : La Comedia e Finita!

Politique à la rwandaise

Interdire les partis non-viables!

Olinga, olinga te...

MRND, etc. 91-94

Comment devient-on Premier Ministre au Rwanda?
 
"(...) Le parti (ndlr : MDR)du Premier Ministre propose 4 candidats au Président de la République qui en choisit un. Ceci est anticonstitutionnel parce que l'article 53 des accords de paix d'Arusha prévoit que le candidat convenu entre tous les partis politiques est présenté au Président de la République pour nomination dans trois jours (extrait de "Les pratiques négatives du FPR", AMAHORO ex-Arena, 2001, pour l'entretien édifiant et drôle avec un haut fonctionnaire du gouvernement, contacter pmuhigana@yahoo.fr ).

Affirmant vouloir "mettre fin à la confusion", M. Kabanda a de
son côté affirmé avoir écrit au Premier ministre Bernard Makuza,
membre du MDR mais resté à l'écart des querelles intestines. Il "a
répondu qu'il analysait le dossier et prenait l'affaire en main", a-t-
il assuré.

Joseph Sebarenzi Kabuye
sebarenzi.jpg
L'ancien Président de l'Assemblée a milité pour Igihango

Les pièces du puzzle IGIHANGO

 

Il y a un peu moins de deux mois, nous avons appris qu'une alliance de partis de l'opposition rwandaise en exil avait été mise sur pied. Cette alliance qui réunit les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR, majoritairement hutu et basé au Congo-Kinshasa) et l'Alliance Rwandaise pour la Renaissance du Rwanda (majoritairement tutsi, basé en Amérique du Nord) et Nation Imbaga yInyabutatu Nyarwanda (monarchiste, mixte [?], Bruxelles) a été rendue possible grâce à la médiation opportune de l'homme daffaires Valens Kajeguhakwa, en froid avec le régime de Kigali depuis l'an dernier.

 

L'alliance était présentée comme un rassemblement volontaire de partis rwandais en exil qui voulaient faire changer les choses dans leur pays. Au sein d'un des partis, l'Arena pour ne pas la citer, la démarche entraîna des dissensions et l'exclusion de certains de ses membres qui auraient engagé le parti dans la coalition sans en avoir le mandat. (pour l'article  complet de l'enquête, contacter pmuhigana@yahoo.fr)

Secrets de Kagame, mystères d'Onana

 

Politique en exil: UFDR-FRD, ex-MDR, RDR, etc.                    Entretiens avec Eugène Ndahayo et Faustin Twagiramungu

L' UFDR attend toujours la réponse de l' ADRN-IGIHANGO

À la fin de l'année 2001, lorsque l'homme d'affaires rwandais Valens

Kajeguhakwa  a entamé son projet d'alliance des partis de l'opposition

civile rwandaise en exil avec l'organisation politico-militaire « Forces

Démocratiques pour la Libération du Rwanda-FDLR » dont les troupes

opèrent au Congo, ceux qui se considéraient comme les leaders de

l'opposition ont dû sentir que quelque chose leur échappait.

 

Il semblerait qu'ils ont été nombreux à le contacter ou à être

contactés par lui dans ce cadre. Ces tractations secrètes ont

rapidement abouti le 28 mars 2002, après quelques jours de

pourparlers, à une alliance entre trois des plus jeunes (post 2000)

formations politiques opposées

au régime du général Kagame.

Twagiramungu vs Ndahayo

Partis politiques sans base

Quoi de neuf aux "1000 Collines"?
Le FPR est au pouvoir sans partage depuis plus de 3000 jours

Membre Discret et Réservé

Jean Mbanda avant la prison

MDR: le Zombie