Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Arrestation à Anvers

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Les Quatre de Bruxelles

Rwanda: 2ème arrestation pour le génocide à Kibungo
 
 
    BRUXELLES 05/12 (BELGA) = Le juge d'instruction Damien
 Vandermeersch a inculpé et placé, mercredi, sous mandat d'arrêt, S.N.,
 un Rwandais âgé d'une quarantaine d'années établi à Anvers, pour
 crimes de droit international et assassinats, en tant qu'auteur ou
 co-auteur. Il s'agit de massacres commis en avril 1994 pendant le
 génocide rwandais dans la préfecture de Kibungo. S.N. nie les faits
 qui lui sont reprochés, a indiqué le parquet fédéral.

    S.N. rejoint ainsi en prison E.N., son demi-frère, arrêté le 14
 octobre dernier pour des faits du même type commis dans la même région
 de Kibungo (Sud-Est du Rwanda). D'autres inculpations dans ce même
 dossier ne sont pas exclues mais pas dans un avenir proche, a précisé
 le parquet fédéral.

    L'inculpation de S.N. fait suite à la collecte d'informations
 d'une commission rogatoire belge au Rwanda dirigée par le juge
 Vandermeersch et le magistrat fédéral Philipe Meire dans le cadre de
 cinq dossiers, dont ce dossier Kibungo. Les deux magistrats et les
 policiers ont travaillé au Rwanda, en collaboration avec les autorités
 rwandaises, du 12 et le 30 novembre. Il s'agit-là de la septième
 commission rogatoire belge au Rwanda pour des faits liés au génocide.

    "Des témoignages concordants disent que S.N. a eu un rôle actif
 dans les massacres sur la colline de Kirwa située dans la préfecture
 de Kibungo", a indiqué M. Meire, précisant que ce rôle actif
 consistait notamment à diriger des milices Interahamwes. Celles-ci
 sont considérées comme ayant été les principales exécutantes du
 génocide, qui a fait entre 500.000 et un million de morts au Rwanda
 entre avril et juillet 1994.

    S.N. est, comme son demi-frère E.N., un commerçant, mais à plus
 petite échelle. La possession de plusieurs véhicules lui garantissait
 sur la colline de Kirwa une certaine notoriété. E.N. avait notamment
 mis ses véhicules à disposition des milices Interahamwes. E.N., détenu
 depuis le 14 octobre dernier, comparaîtra vendredi devant la chambre
 du conseil pour confirmation de son mandat d'arrêt. S.N. passera pour
 sa part devant la chambre du conseil lundi.

    Quatre autres dossiers à l'instruction chez le juge d'instruction
 Vandermeersch ont fait l'objet d'investigations lors de cette
 commission rogatoire. Il s'agit de l'assassinat des dix casques bleus
 belges à Kigali le 7 avril 1994, l'assassinat de trois coopérants
 belges à Rambura, un dossier centré sur Kigali et l'assassinat de
 membres de la famille Beckers pendant le génocide.

    Quatre Rwandais ont déjà été condamnés en Belgique pour crimes
 commis pendant le génocide rwandais. La Belgique a par ailleurs livré
 plusieurs personnes au TPIR (Tribunal pénal international pour le
 Rwanda) établi à Arusha (Tanzanie)./.LAR (MVM)