Make your own free website on Tripod.com

Rwanda Rugali
Aug. 1-15

Home

CariCartoons
Health/Ubuzima
Politique
Génocide
Justice
Amashyaka
Presse
Great Lakes
Diaspora.rw
Who's Who
Economie & Finances
R.I.P.
Vos réactions
Infos
Cadavéré!
Urwenya
Faits divers
Religion

Notre région: 2 semaines, 2 premiers paragraphes sur Rwanda-l 

Fri Aug 2, 2002  12:47 pm
Kajeguhakwa démissionne de son poste dans l'IGIHANGO

 

De source digne de foi,

je viens d'apprendre la démission de monsieur Valence KAJEGUHAKWA de son rôle de MEDIATEUR dans l'IGIHANGO !

je n'ai pas d'autres précisions pour le moment

Paul Mbaraga

 

ICG accuse Kigali de bloquer l'action du TPIR contre ses officiers

NAIROBI, 2 août (AFP) - L'ONG International Crisis Group (ICG) accuse
Kigali de "bloquer" des enquêtes du Tribunal Pénal International pour
le Rwanda (TPIR) contre des officiers
issus de l'ancienne rébellion tutsie, soupçonnés d'avoir commis des
crimes lorsqu'elle a pris le pouvoir et mis fin au génocide en 1994.

"En juin 2002, la crise (entre Kigali et le TPIR) s'est plus
clairement dévoilée avec la paralysie effective de procès, organisée
par le gouvernement du Rwanda, qui rejette l'inculpation
d'officiers de l'Armée Patriotique Rwandaise (APR) pour crimes de
guerre et crimes contre l'Humanité", écrit ICG dans un rapport sur le
TPIR rendu public jeudi.

 

Bruxelles, Belgique (PANA) - L'Union européenne (UE) s'est félicitée de l'Accord signé mardi à Pretoria (Afrique du Sud)
entre les gouvernements de la RD Congo et du Rwanda sur
le
retrait de troupes rwandaises du territoire congolais
et le
démantèlement des Ex-Forces armées rwandaises (FAR),
ainsi que
des milices Interhamwés en RDC. (02/08/02)

 

World Association of Newspapers (Paris)

PRESS RELEASE
August 2, 2002
Posted to the web August 2, 2002


The World Association of Newspapers and World Editors
Forum have appealed to the President of Rwanda to
immediate free three journalists who were arrested
after witnessing a fight involving police officers in
a bar.

In a letter to President Paul Kagame, WAN and the WEF
said that the journalists worked for an independent
newspaper that was noted for its articles about police
misconduct and its criticism of the Rwandan
government. The organisations said they were concerned
that the charges may have been brought "in an attempt
to prevent the newspaper from revealing possible
police misconduct."

 

La reprise des procés au Tribunal d'Arusha en question


NEW YORK (Nations Unies), 2 août (AFP) - Le manque de
coopération des autorités de Kigali remet en question
la reprise des procès devant le Tribunal Pénal
International pour le Rwanda (TPR), écrit le président
de ce tribunal dans une lettre au Conseil de sécurité.

Navanethem Pillay, dans cette lettre distribuée
vendredi, transmet les remarques du Procureur, Carla
del Ponte, qui cite trois affaires qui ont dû être
reportées car les autorités rwandaises n'ont pas
laissé les témoins se rendre à Arusha (Tanzanie) où
siège le TPR.

 

Rwandans wage a war of plunder

Witnesses say occupying troops are spinning out the
violence to grab Congo's riches

Observer Worldview

James Astill in Kigali
Sunday August 4, 2002
The Observer

Rwanda is cynically prolonging its violent occupation
of eastern Congo in order to plunder its mineral
riches, an investigation by The Observer has
suggested.
Eyewitnesses, intelligence officers, human rights
workers and diplomats say that the precondition for
Rwanda's withdrawal contained in the peace plan signed
last week is largely a pretext.

 

RDC: Affrontements dans les Hauts-plateaux du Sud-Kivu (RDC)


BUKAVU 02/08 (AFP) = Des affrontements ont opposé jeudi l'armée
rwandaise aux troupes d'un leader tutsi congolais dans les
Hauts-plateaux de la province du Sud-Kivu, dans l'est de la République
démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de sources militaires
rwandaises à Bukavu, la capitale provinciale.

Les forces du commandant tutsi banyamulenge Patrick Masunzu ont
lancé jeudi matin une offensive sur la localité de Minembwe, où sont
basés les éléments de l'Armée patriotique rwandaise (APR), selon ces
sources.

 

Le TPR critique les autorités rwanda
(RFI 05/08/2002)

 
() Mais la vraie pomme de discorde est ailleurs car pour ne pas être
accusé de rendre justice aux seuls vainqueurs de
la guerre du Rwanda, le TPR a mandat de juger aussi des
crimes de guerre imputés en 1994 à l'Armée patriotique du
Rwanda, l'APR du général-président Kagamé () (05/08/02)

 

Kigali, Rwanda (PANA) - L'ex-président rwandais, Pasteur Bizimungu, et son coaccusé Charles Ntakirutinka, ancien ministre des Transports, s'attendent désormais à comparaître pour être
entendus sur le fond des accusations portées contre eux, après le
rejet, mardi, par la Cour de cassation de leur recours de mise en
liberté provisoire.

Selon le dossier d'accusation dont le correspondant de la PANA à
Kigali a pris connaissance, les deux prévenus
encourent la peine capitale () (02/08/02)

 

Paris, France (PANA) - L'ambassadeur de la République
démocratique du Congo (RDC) en France, Engulu Mabengu,
a exclu
mercredi toute éventualité de
retrait de la plainte déposée par
son pays devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La
Haye (Pays-Bas) contre le Rwanda.

Au cours d'un entretien accordé à la PANA à Paris, M. Mabengu a
estimé que la RDC a subi de la part du Rwanda d'énormes préjudices qui
ne peuvent être passés par pertes et profits du
simple fait de l'accord signé le 30 juillet dernier à Pretoria
entre Kinshasa et Kigali.(07/08/02)

 

Au moins 200 morts dans une épidémie de méningite au
sud du Rwanda


KIGALI, 7 août (AFP) - Au moins 200 personnes sont
mortes depuis deux mois dans une épidémie de méningite
dans la province de Butare (sud du Rwanda), a-t-on
appris mercredi de sources médicales.

Il s'agit de la méningite C, qui peut tuer le patient
en moins de 24 heures, ont indiqué ces sources.

 

Kigali, Rwanda (PANA) - La malnutrition, les maladies et la pauvreté
en général font que
la majorité des mères rwandaises
sont incapables d'allaiter
régulièrement leurs bébés, a-t-on
appris, mercredi, de sources officielles à Kigali.

Lors de la clôture de la Semaine mondiale de l'allaitement maternel,
des responsables sanitaires rwandais ont indiqué que "la grande
majorité des mères, des milieux paysans surtout, ne peuvent allaiter
leurs nouveau-nés au-delà de six mois parce que, principalement, elles
sont elles-mêmes mal nourries, sont généralement sujettes à de
nombreuses maladies et connaissent donc une santé fragile".

Les mêmes sources ont ajouté que 1.071 sur 100.000 de ces femmes
meurent pendant l'accouchement.




Kigali - 07/08/2002

 

Poker menteur en Afrique centrale
(Le Monde 07/08/2002)

La paix au coeur du continent
africain a-t-elle été conclue, le 30 juillet, par Joseph
Kabila et Paul Kagamé ? En signant
un protocole d'accord de quatre pages, le président
de la République démocratique du
Congo (RDC, ex-Zaïre) et celui du Rwanda se sont
engagés à régler, en trois mois, les deux problèmes
cruciaux qui, depuis bientôt six ans, ont transformé l'Afrique
centrale en un champ de bataille régionale : la
présence de miliciens hutus en RDC et, ceci justifiant censément cela,
l'invasion de l'ex-Zaïre par l'armée rwandaise. Sur
le papier, les étapes du retour à la paix sont toutes tracées. Trente
jours après la signature de l'accord, les miliciens
hutus doivent être "regroupés" et "désarmés" ; quinze jours plus tard,
l'armée rwandaise doit entamer son retrait du Congo
; dans les quarante-cinq jours suivants, à la fois ce retrait et le
"rapatriement" des miliciens hutus doivent avoir
été achevés. Ainsi, en quatre-vingt-dix jours, "avec l'aide de la
communauté internationale", aura-t-on changé la
face du continent...

 

August 07, 2002
 
'Hunted' rebels unruffled by peace deal
By Michela Wrong in Kinshasa
Why Rwanda's Hutu killers are not packing to leave just yet
 
 
 
 
DOWN in the lobby of the Grand Hotel, the lights have gone out, the
air-conditioning has packed up and guests stumble in the dark. Up in
his room, however, Christophe Hakizabera seems composed. The news
that, as of last week, he is in theory persona non grata in the
Democratic Republic of Congo appears to leave him unruffled.
 
"Of course I'm disappointed," the spokesman for the Democratic
Liberation Forces of Rwanda (FDLR) says, "but up 'till now Kabila has
never betrayed us. I hope he will not do so in future."

 

'Stop being dependent' Kagame urges Rwandans

President of the Republic of Rwanda, H.E. Paul Kagame has urged the people of Rwanda to stop being dependent on foreigners and work hard to develop independence as the basis for long-term security. President Kagame was speaking at the opening session of the National Security workshop in Kigali on Thursday.

President Kagame said that long-term security could only be realised once the country becomes independent. "Rwandans must stop being dependent. That is the best form of security. Get up, tighten your belts, work hard and stop being treated like people who have no value," President Kagame said in an address to workshop participants comprising Government officials, Parliamentarians, Army and Police Commanders, civil society representatives and members of the Diplomatic Corps. (Rwanda1.com, 08/08/02)

 

Massacres de Kisangani: le RCD-Goma poursuivi par un dissident en Belgique

BRUXELLES, 9 août (AFP) - Un dissident du
Rassemblement congolais pour la démocratie-Goma
(RCD-Goma) a annoncé vendredi soir avoir engagé des
poursuites judiciaires en Belgique contre les
dirigeants de son ex-formation, à la suite du massacre
de 200 personnes en mai à Kisangani (est de la RDC).

Selon ce dissident, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, "un
certain nombre de personnalités de l'équipe dirigeante
du RCD-Goma, par leur attitude passive, se sont
rendues coupables de crimes contre l'humanité, de
crimes de génocide et de crimes de guerre" lors de ces
tueries.

ONU:L'accord de Pretoria entre Kinshasa et Kigali devant le Conseil


NEW YORK (Nations Unies) 08/08 (AFP) = La "tâche difficile et
compliquée" de la mise en oeuvre de l'accord de Pretoria entre la
République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda, dont on espère
qu'il mettra fin à l'un des conflits les plus meurtriers d'Afrique, a
été discutée jeudi par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Commencés dans la matinée avec une séance publique, les travaux
se sont ensuite poursuivis à huis clos et, après une pause à la
mi-journée, devaient se terminer dans le courant de l'après-midi.

RD Congo: Combats dans le nord-est de la RDC entre mouvement rebelles


KIGALI 08/08 (AFP) = Des affrontements opposent depuis une
semaine deux mouvements rebelles congolais concurrents dans le
nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a affirmé
jeudi à l'AFP un responsable d'un de ces deux mouvements.

"Les troupes du Rassemblement congolais pour la
démocratie-Mouvement de libération (RCD-ML) qui faisaient mouvement
vers Isiro (environ 400 kilomètres au nord-est de Kisangani) ont
attaqué les positions du Rassemblement congolais pour la
démocratie-National (RCD-N)", a affirmé le chef du RCD-N, Roger
Lumbala.

Charles Cobb Jr.
Washington, DC

In a peace deal reached last week, the government of the Democratic Republic of Congo promised to disarm and arrest thousands of Hutu rebels, or interahamwe, and ex-members of the Rwandan army, the FAR. In return, Rwanda will withdraw the estimated 30,000 troops currently hunting them down in the eastern Congo.

But the 90-day timetable allocated for arresting and disarming the Hutu militias has provoked considerable scepticism, with many doubting that Kinshasa has the reach and capacity to fulfill its side of the bargain. Those doubts have deepened with news that Rwanda's proxy in Congo, the Rassemblement Congolais pour la Democratie (RCD-Goma), has charged that the Kinshasa government is continuing to arm Rwandan Hutu rebels.

AllAfrica's Charles Cobb Jr. spoke to Charles Murigande, Secretary General of the ruling Rwandan Patriotic Front.

Luanda lance un mandat d'arrêt contre le général rwandais Bizimungu

-          LUANDA, 12 août (FAP) - Le gouvernement angolais a émis lundi officiellement un mandat d'arrêt contre le général rwandais Augustin Bizimungu, ancien chef de l'Etat-major des Forces Armées Rwandaisesaccusé de génocide et de crimes contre l'humanité.

Selon un communiqué du gouvernement, le général Bizimungu était à la tête d'un groupe de plus de 500 soldats de l'ex-FAR qui se battaient en territoire angolais dans les rangs de l'ancienne rébellion de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA).

RD Congo: Violents combats près du lac Tanganyika

KIGALI 12/08 (AFP) = De violents combats opposent depuis deux
jours les rebelles congolais du RCD et leurs alliés de l'armée
rwandaise à des rebelles hutus rwandais et burundais (FDD) et des
miliciens congolais sur la presqu'île d'Ubwari (lac Tanganyika), dans
l'est de la RDCongo, a-t-on appris lundi de source rebelle congolaise.

Les affrontements sont localisés au sud de la presqu'île d'Ubwari,
à Kikonde et Kazymia, près des localités de Fizi et Baraka, a-t-on
confirmé de source militaire rwandaise.

ANGOLA, 13 AUG 2002 (16:45)


RWANDAN GENERAL CHARGED WITH GENOCIDE FOUND IN UNITA CAMP  (STANDARD, GENERAL)

 

 

The Rwandan General Augustin Bizimungu was tracked down in Angola. The former chief of the Rwandan armed forces (FAR), charged with genocide and crimes against humanity by both the government of Luanda and the International Criminal Tribunal for Rwanda (ICTR), was identified in one of the camps hosting former rebels of the UNITA (National Union for the Total Independence of Angola). The news was reported by Angolan officials, without however disclosing the exact location. The reports has however not been confirmed by independent sources. Bizimungu is at the top of a wanted list of the ICTR and a $5-million award for his capture (along with other top figures involved in the 1994 Rwandan genocide) was also issued by the US government. An arrest warrant was issued over the past days by Luanda.

Kagame Criticizes ICTR's RPA Investigations
Internews (Arusha), Mary Kimani, Arusha
August 14, 2002

Pres Kagame
Rwandan President Paul Kagame yesterday
told journalists in Kigali that the decision by the International Criminal Tribunal for Rwanda
(ICTR) to investigate crimes allegedly committed
by the Rwanda Patriotic Army (RPA) in 1994 is evidence of the politicization of the tribunal's functions.

The Rwandan president made the remarks in an interview with Australian Broadcasting
Corporation (ABC), which was later distributed
to other media in the form of a press statement.

Le Soir en Ligne, le 14/08/2002, 06 h 00




Rwanda Kigali en conflit avec le Tribunal pénal international


Un dilemme pour la justice


Les relations sont de plus en plus tendues entre les autorités de Kigali et
le Tribunal pénal international qui siège à Arusha. Les griefs s'accumulent,
portés à la connaissance du Conseil de sécurité.

COLETTE BRAECKMAN

Le procureur du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda), Carla
del Ponte, est contrarié. Elle s'est adressée au Conseil de sécurité de
l'ONU pour signaler que le gouvernement rwandais freinait les procès en
cours, empêchant les témoins, au Rwanda, de faire le voyage et refusant de
transférer certains détenus, ce qui provoquerait l'ajournement de certains
procès. Il s'agirait de pressions destinées à dissuader le Tribunal de
conclure ses enquêtes à propos de crimes commis par des membres du FPR
(Front patriotique rwandais).

Lerreur: Rusatira

Trois mois après avoir fait arrêter le général Rusatira, le procureur
demande le retrait de lacte daccusation. Dernier rebondissement dun
fiasco.

Carla del Ponte aura attendu jusquau dernier moment pour, de facto,
reconnaître lerreur de son bureau. Le 9 août, le procureur général du
TPIR a demandé au juge lautorisation de retirer lacte daccusation
dressé six mois plus tôt à lencontre du général rwandais Léonidas
Rusatira. (Th. Cruvelier, Arusha, 13/08/02)

 

 

 

 

Enter supporting content here